Loïc Cornillon: « Je suis content de la progression de toute cette génération 2006 »

Loïc Cornillon Montluçon Foot
  • 14/03/2021
  • Montluçon Football
  • Jeunes
  • 0
  • 443 Views

Après Mathieu Mendes et Clément Magnin, nous poursuivons nos échanges avec nos éducateurs et c’est aujourd’hui Loïc Cornillon qui nous parle de son équipe U15 R1B.

Bonjour Loïc, depuis le retour autorisé sous conditions sur les terrains, d’entraînement peux tu nous dire comment toi et ton groupe U15 vivent cette situation particulière

Loïc Cornillon: « Depuis la reprise il a fallu faire coïncider les emplois du temps de tout le monde. Jeunes,éducateurs (covid 🙂 ) et nous tournons à deux séances par semaines également, à savoir le mercredi et le samedi, la séance du mercredi étant commune avec les U14.

Je vais pas faire dans l’originalité mais nous essayons aussi de garder un semblant de forme  comme sur les catégories supérieure avec nos deux séances.

L’absence de joueurs en section est pour le coup une vraie déception puisque cela permettrait d’avoir 2 séances par semaine en plus comme la plupart des clubs du championnat mais on y reviendra plus tard! 🙂 « 

Comment se déroulent concrètement les séances d’entrainement?

Loïc: « Concernant le déroulement des séances le mercredi est basé sur du travail technique de répétions et des ateliers athlétiques où les séances sont gérées par Fred et Cyril et les samedi gérés par Fred et moi où j’essaie de trouver des situations se rapportant au plus près du jeu en plus de travail technique. »

Comment est ton groupe côté mental? Toi qui a suivi une formation en préparation mentale l’an passé est-ce que tu t’appuies sur certains éléments que tu as appris?

Loïc: « L’aspect mental du groupe est à l’image de la situation actuelle. Les jeunes sont frustrés par l’absence de contact et par la perte d’adrénaline que provoque la compétition.

L’absence d’objectif concret pour eux n’est pas simple non plus. Les rencontre permettent de valider des étapes dans la progression donc ça se ressent.

Évidemment je me sers des outils que j’ai pu acquérir durant cette formation que je recommande à tous d’ailleurs. A l’heure actuelle des sentiments primordiaux, comme le plaisir, sont impactés par les contraintes que l’on connaît.

Il faut donc se creuser la tête pour trouver les situations qui vont permettre d’augmenter la perception de ce sentiment. C’est un exemple parmi d’autres 🙂 « 

Ce championnat de R1 B s’annonçait très intéressant, est-ce que tu penses que ce sera pénalisant pour ce groupe de ne pas « se frotter » cette années à ces très belles équipes?

Loïc: « C’est la seconde année pour ce groupe qui l’a découvert l’année passée.

C’est un championnat ultra relevé avec le regroupement de régions. On retrouve les secteurs de Lyon et Saint Étienne qui sont plus relevés. Et oui c’est pénalisant pour les jeunes car il est toujours plus intéressant de pouvoir disputer des rencontres face à ses adversaires de qualité ».

Plusieurs de tes jeunes ont fait l’objet d’une sélection régionale. Cela fait 3 saisons que tu suis ce groupe. On suppose que tu es fier du travail qu’ils ont accompli?

Loïc: « Effectivement on va arriver sur la fin de la troisième année de travail ensemble et se sera la dernière avant qu’ils puissent découvrir un autre discours. Un groupe agréable à travailler, à l’écoute et demandeur.

Oui certains et certaines on fait l’objet de sélections départementales et régionales.

Je suis évidemment content à titre individuel pour chacun d’eux puisque ça récompense leurs travail individuel. Cela étant, les performances individuelles ne sont rien sans un bon collectif c’est ce qui prime pour être performant. Le meilleur joueur du monde ne gagne pas les matchs tout seul.

Je suis content de la progression de toute cette génération 2006 de manière générale où chacun a su évoluer au fur et à mesure des années afin que le groupe reste homogène et de qualité ».

Espères tu pouvoir parvenir à faire certains matchs amicaux ou tournois en mai ou juin prochain pour ton équipe?

Loïc: « J’espère pouvoir oui bien sûr. Cela voudrait dire qu’on est sorti de cette période délicate.

En plus des matchs amicaux, les tournois ça serait cool en fin de saison pour se distraire. Mais, rien ne remplace un match de 80 minutes pour la catégorie ».

Si l’on se projette sur la prochaine saison, on voit que ces championnats R1 deviennent de plus en plus relevés, que ce soit en U14-U15 ou au dessus, avec les équipes de Rhône Alpes. Comment faire pour parvenir à rivaliser comme peut le faire Le Puy notamment?

Loïc: « Pour le Puy, ils ont la chance de pouvoir récupérer les joueurs non gardés à l’ASSE il me semble donc ça aide.  🙂

Sur ce point, on pourrait débattre des heures pour quoi faire pour être plus performant.

Mais au final sans vouloir vexer personnes, si on devait sélectionner quelques points le numéro un serait d’avoir des terrains de foot de qualité car ça reste l’outil numéro 1 du joueur de foot. On apprend pas à jouer du violon avec une guitare 🙂

Le second serait pour moi d’avoir une section foot dans le public (avec internat pour l’aspect recrutement), car les gens seraient moins réticents à y intégrer leurs enfants.

Aujourd’hui, si on prend le championnat R1 B on doit être la seule équipe avec 0 joueurs en section quand les autres clubs on 90% de leurs effectifs dans les leurs.

Après, ce qu’il faut savoir c’est qu’hormis les clubs que l’on connaît comme Moulins, Vichy,…, les autres clubs tournent entre 800 et 1200 licenciés quand nous on est à 500 environ donc ce qu’on fait avec nos moyens actuels est pas si mal. Mais bon il faut toujours voir plus haut non? « 

Un dernier mot pour toi

Loïc: « Je pourrais parler foot pendant des heures et n’espère pas avoir était trop long 🙂 

Mon mot pour conclure est vivement qu’on retrouve le foot qu’on aime avec des contacts, des matchs, de la compétition et du public dans les stades« .

 

Merci Loïc 😉

 

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *