Retour avec Mickaël Bessaque sur la première partie de saison en N3

Mickaël Bessaque Montluçon Foot
  • 02/01/2019
  • Montluçon Football
  • Seniors N3
  • 0
  • 450 Views

Alors que le groupe N3 retrouve aujourd’hui les chemins de l’entrainement, c’est l’occasion de faire un point avec le coach du Montluçon Foot sur ses premiers mois à la tête de l’équipe fanion.

Quel bilan fais tu de cette première partie de saison ?

Mickaël Bessaque: Nous avons eu l’avantage de bien commencer le championnat avec 2 victoires sur les 2 premiers matchs. Puis, nous avons en quelque sorte vécu sur ce début pendant un bon moment et nous avons eu une série de matchs où l’on montrait de la fragilité défensive avec un manque d’équilibre sur les replis et  l’on commettait souvent la petite erreur qu’il ne fallait pas, notamment sur coup de pied arrêté. Mais depuis quelques rencontres, l’équipe est plus équilibrée sur le plan défensif et produit des prestations plus cohérentes dans le jeu.

D’un point de vue comptable, es tu satisfait par rapport à l’objectif du maintien en N3 ?

Mickaël Bessaque : Par rapport à certains matchs que l’on a effectués, j’estime qu’il nous manque 6 points. A Rumilly, nous méritions largement la victoire (0-0). A Clermont et à Vaulx alors que nous menions, nous avons été rejoints en fin de partie sur un pénalty (1-1 les deux fois). Et à domicile face à Bourgoin, alors que le partage des points aurait été logique, nous prenons un but sur un coup franc direct en seconde mi-temps (0-1).

Le match contre Thiers a quand même permis de redresser la situation ?

Mickaël Bessaque: Il a effectivement été très bénéfique d’un point de vue comptable puisque nous avons mis un adversaire direct à 6 longueurs et que dans le même temps Ytrac, Chambéry et Limonest ont perdu sur leur terrain et sont passés derrière Montluçon au classement.

Lors du discours d’avant match contre Thiers, j’avais dit aux joueurs que si nous pouvions réussir une série de deux victoires pour le dernier match de 2018 et le premier de 2019 (Aurillac le 12 janvier), cela pourrait changer sensiblement la physionomie du classement pour nous. Nous avons réussi à l’emporter contre Thiers. Il faudrait enchaîner face à Aurillac. Ils auront sans doute un peu plus de rythme que nous car ils vont jouer en 32ème de finale de la coupe de France le week-end précédent, mais ils peuvent aussi y laisser un peu d’énergie.

Rien n’est donc encore vraiment acquis à mi-saison ?

Mickaël Bessaque: Non, nous n’avons pas de réellement de marge. Nous devrons continuer à poursuivre nos efforts en commun, à conserver des lignes proches et être attentif à l’équilibre général de l’équipe. Il nous faut régler aussi cette difficulté que nous avons sur les coups de pied arrêtés.

Nous n’avons pas les mêmes moyens que d’autres équipes de la poule et il faut que nous compensions par le travail, le sérieux, l’organisation. Il faut que l’on soit difficile à jouer, difficile à battre pour les autres équipes.

Mickaël Bessaque Montluçon Foot

Comment va se passer la reprise ?

Mickaël Bessaque: Nous reprenons les entrainements dès le mercredi 2 janvier et nous nous entrainerons jeudi, vendredi et samedi cette semaine.

Un match de préparation est prévu vendredi soir face à une sélection de joueurs de Nouvelle Aquitaine.

Côté effectif, y a-t-il des mouvements ?

Mickaël Bessaque: Mathieu Jimenez a eu une proposition d’Espaly (R1) et il a décidé de rejoindre ce club. Par ailleurs, parmi les joueurs qui s’entrainaient avec le groupe N3, Erwan Bonno et Maxime Wallet devraient signer dans un club de la région clermontoise.

Baptiste Renon, absent pour blessure depuis la 4ème journée de championnat, doit par contre reprendre avec le groupe l’entrainement le 2 janvier. Il compensera ainsi le départ de Daysam Ben Nasr il y a quelques semaines.

Nous verrons éventuellement si nous avons une opportunité pour nous renforcer sur un profil particulier.

Au-delà de l’actuelle saison, quelle peut être la trajectoire du Montluçon Foot en N3 à moyen terme ?

Mickaël Bessaque: Les clubs de Rhône-Alpes et même ceux de l’agglomération clermontoise ont à leur disposition un potentiel de joueurs beaucoup plus important par le seul effet démographique. Ils ont aussi parfois beaucoup plus de moyens financiers. Ce n’est pas notre cas et il faut être conscient qu’obtenir un maintien dans ces conditions est déjà un très bon résultat.

Si le Montluçon Foot veut exister davantage dans ce championnat, il lui faudra impérativement compenser par d’autres éléments. Cela ne peut passer que par la mise en place de moyens supplémentaires dans différents domaines.

La première des choses serait de pouvoir améliorer les infrastructures sportives pour s’entrainer. Si nous pouvions disposer d’un terrain en synthétique sur le site du Dunlop et sur celui des Ilets ce serait vraiment optimal. Nous devons aussi avoir les meilleurs éducateurs pour toutes nos équipes et améliorer encore la qualité des entrainements.

Il serait aussi essentiel de développer davantage le réseau des partenaires du Montluçon Foot, notamment dans la perspective de faciliter la recherche d’emplois pour des joueurs. Enfin, il faut poursuivre le travail de structuration du club à tous niveaux.

 

Merci Mickaël et bonne seconde partie de saison!

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *