Point concernant les équipes de jeunes du Montluçon Foot avec Mathieu Mendes

U14 Montluçon Foot
  • 05/01/2019
  • Montluçon Football
  • Jeunes
  • 0
  • 345 Views

A mi-saison, nous faisons le point avec Mathieu Mendes, coordonnateur pour les équipes de jeunes, sur le bilan sportif des différentes équipes et les composantes du projet du club autour des jeunes.

Depuis le début de cette saison 2018-2019, tu as assures la fonction de coordonnateur sportif pour les jeunes, comment cela se passe-t-il ?

Mathieu Mendes: La saison passée, ce rôle avait été dévolu à Jean-François Jodar, mais cela n’avait pas réellement pu se mettre en place avec les changements intervenus début décembre 2017 concernant l’encadrement de l’équipe séniors de N3. Les éducateurs s’étaient retrouvés un peu seuls et heureusement nous avons des gens passionnés qui ont bien su « faire le job ».

Cette saison 2018-2019, le club a souhaité me confier cette fonction. Nous avons donc repris en septembre avec un fonctionnement par catégorie. On a défini quelques règles succinctes de façon à ce que chacun puisse s’épanouir dans le projet.

Mathieu Mendes Montluçon Foot

Quel bilan sportif fait tu à mi-saison?

Mathieu Mendes: Pour l’École de foot, nous avons beaucoup de jeunes. Six équipes sont engagées dans la catégorie U11.  Elles obtiennent globalement des résultats positifs. Le potentiel de ces générations en devenir est intéressant.

Pour les équipes U12 à U18, le championnat se déroule en deux phases (sauf pour les U16).

Pour 4 des 5 équipes concernées elles évolueront dans la poule dite « champion » ou « accession » pour la seconde phase. Ce sera le cas des U15 et des U14 qui se sont classés dans les 6 premiers de la première phase. De même, les U13 joueront la seconde phase au niveau ligue alors que les U12 disputeront le championnat de D1.

Seuls malheureusement les U18 seront engagés dans la poule « maintien » pour la seconde partie de saison. Intrinsèquement, cela a été un peu plus difficile pour cette équipe qui a laissé échapper quelques points en début de championnat.

Les U16 ont fait une très bonne première partie de saison et sont seconds au classement.

Le bilan est donc globalement positif tant pour l’École de Foot que la préformation et la formation.

Quels objectifs principaux pour la seconde partie de saison et la suite ?

Mathieu Mendes: Il va y avoir des réunions prochainement avec les éducateurs pour déjà commencer à évoquer la préparation de la saison prochaine.

En termes d’objectifs, pour les U18 le maintien sera bien sûr essentiel. Il faut aussi, pour les jeunes qui passeront en séniors la saison prochaine, commencer à se projeter pour voir quelle peut être leur évolution en séniors en fonction de leur potentiel.

Les U16 sont en position d’accéder au championnat U17 national la saison prochaine. On peut considérer que l’on serait en avance sur notre projet sportif si nous parvenions à obtenir cette accession dès cette année, alors qu’elle était plutôt projetée à un horizon de moyen terme. Si elle se confirme, avec Laurent Painault (éducateur U16), nous devrons commencer à travailler sur ce dossier car l’accession est une chose mais il faut ensuite impérativement pouvoir maintenir l’équipe à ce niveau et non pas faire l’ascenseur.

Pour les U12 aux U15, la seconde phase permettra de se confronter aux meilleures équipes de leurs catégories, ce qui doit constituer un gage de progrès pour les jeunes.

D’une façon plus générale, dans l’optique de la prochaine saison, je souhaite que mes éducateurs sachent dès le moi de mai quelles équipes ils auront à encadrer en 2019-2020. Je ne souhaite pas travailler dans l’urgence comme nous avons pu le vivre à l’inter-saison. Il faut donc qu’un travail puisse de faire en amont avec eux pour préparer la saison 2019-2020 de la meilleure des façons.

Comment anticipes tu dès à présent les modifications des championnats ligue l’an prochain avec la fusion complète au sein de la grande région Auvergne Rhône-Alpes, avec notamment des modifications importantes en catégorie U14-U15 ?

Mathieu Mendes: Cela va augmenter le niveau de jeu attendu et de fait cela va accroître le besoin d’exigence de notre côté. Nous allons devoir mieux travailler et mieux nous organiser.

Si nos équipes devront être plus performantes, il ne faudra pas non plus oublier l’aspect « sport de masse » pour certains jeunes.

A moyen terme, quels sont les principaux axes du projet du Montluçon Football pour permettre justement de répondre à ce besoin d’exigence?

Mathieu Mendes: Nous devons impérativement progresser sur plusieurs aspects.

Pour les jeunes en École de foot, nous devons la structurer davantage. Il serait essentiel de disposer de davantage d’éducateurs de façon à ce que chacun d’entre eux puisse s’occuper d’un nombre moins élevé qu’aujourd’hui de jeunes, ceci permettant de faire un travail beaucoup plus qualitatif.

Nous devons aussi progresser au niveau de nos infrastructures sportives. Aujourd’hui, nos éducateurs sont parfois contraints de changer de stades pour les entraînements, ce qui pose problème. Pour mettre les jeunes dans les meilleures conditions possibles, il est indispensable que nous disposions de surfaces adaptées (terrain en synthétique) qui sont insuffisantes aujourd’hui.

La montée d’une équipe en U17 national et surtout son maintien à ce niveau constitue aussi un point important. Cela supposera aussi de mieux coordonner l’aspect sportif avec l’aspect scolaire car pour perdurer à ce niveau 4 ou plutôt 5 séances d’entrainements par semaine seront à prévoir. Il nous faudra donc pouvoir créer un réseau avec les lycées du bassin montluçonnais.

D’une façon générale, notre objectif doit être de préparer les meilleurs jeunes pour le haut niveau. Il nous faut bien sûr pour cela les meilleurs éducateurs.

Le Montluçon Foot, au travers des compétitions auxquelles ses différentes équipes prennent part, «véhicule » l’image de notre cité. Par conséquent pour beaucoup des aspects évoqués, nous aurons besoin du soutien de la ville à différents niveaux.

Où en est aujourd’hui le projet concernant justement les sections sportives ?

Mathieu Mendes: Une section existe au collège Saint Joseph et nous œuvrons pour nous efforcer de la développer. Pour le collège Jean-Jacques Soulier, nous disposons d’un atelier foot.

Dans les catégories d’âge concernées (U12 à U15), cette période est fondamentale pour permettre la progression du jeune footballeur car elle permet de développer vraiment tant la gamme athlétique que les qualités techniques.

Au niveau du lycée, c’est encore en projet pour le moment.

Le travail en section scolaire est vraiment un aspect essentiel pour assurer le développement du football dans l’ensemble du bassin montluçonnais et il nous faut avancer en commun sur ce projet.

Les parents jouent aussi un rôle important?

Mathieu Mendes: Leur rôle est effectivement essentiel et il est important qu’ils puissent nous soutenir au quotidien. Eux aussi reflètent d’une certaine façon l’image du club notamment quand ils viennent encourager leurs enfants en compétition. Ils doivent aussi en être conscients.

Plus globalement, si nous entendons mener à bien toutes les composantes de notre projet pour les jeunes footballeurs du bassin montluçonnais nous devons tous être unis : joueurs, éducateurs, dirigeants, parents et collectivité.

 

Merci Mathieu pour cet échange.

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *